Politique

C’est officiel, Trump reviendra sur les médias sociaux avec “sa propre plateforme” dans quelques mois


“L’ex président Donald Trump va créer sa propre plateforme de médias sociaux et recommencera à poster en ligne dans deux à trois mois”, a déclaré son conseiller et porte-parole, Jason Miller, dans une nouvelle interview.

Pendant des années, M. Trump a privilégié Twitter et avait accumulé près de 90 millions de followers avant que la plateforme de médias sociaux ne le suspende en janvier. Facebook, YouTube, Twitch, Snapchat et d’autres ont également décidé de suspendre l’ancien président. Dans le même temps, M. Trump n’a pas indiqué qu’il utiliserait d’autres sites de médias sociaux privilégiés par les conservateurs, tels que Gab, MeWe ou Parler.

M. Miller a déclaré dimanche à Fox News qu’il s’attendait à ce que M. Trump “[revienne] sur les médias sociaux dans deux ou trois mois” avec “sa propre plateforme” qui “redéfinira complètement la donne” et attirera “des dizaines de millions” d’utilisateurs.

M. Miller, qui est le plus important porte-parole de M. Trump, n’a pas donné de détails ni de nom possible pour cette entreprise de médias sociaux.

Depuis que Twitter a suspendu son compte, l’ex président a choisi de publier ses déclarations de presse par l’intermédiaire de ses conseillers et par courriel. Pour la plupart, il a publié des déclarations soutenant ses candidats politiques préférés pour les élections de mi-mandat de 2022.

Toujours dans l’interview, M. Miller a déclaré que M. Trump avait toujours une influence considérable sur le parti républicain.


“Il a déjà eu plus de 20 sénateurs, plus de 50 membres du Congrès qui ont appelé … ou fait un pèlerinage au Mar-a-Lago”, a-t-il déclaré. “Faites attention à la Géorgie lundi”, car il y a un “gros soutien à venir”.

Lors d’une interview le mois dernier, M. Trump a déclaré qu’il était “en train de négocier avec un certain nombre de personnes, et il y a aussi l’autre option qui consiste à construire son propre site [de médias sociaux].” Il a ajouté : “Parce que nous avons plus de gens que quiconque. Je veux dire que vous pouvez littéralement créer votre propre site.”



“Je voulais vraiment être quelque peu discret. Ils me voulaient beaucoup sur Parler, vous savez qu’ils avaient un rapport bidon que l’homme qui était là n’a pas – je veux dire juste le contraire, ils me voulaient vraiment sur Parler”, a poursuivi Trump.

L’ancien commandant en chef a émis l’hypothèse que Parler ne serait pas en mesure de gérer la quantité de trafic qu’il apporterait sur le site Web. “Mécaniquement, ils ne peuvent pas gérer” le nombre d’utilisateurs, a noté Trump dans l’interview.

L’ancien président a fourni une longue interview la semaine dernière, disant qu’il n’est pas sûr de se représenter à la présidence en 2024.

“La première chose est pour nous, nous devons voir ce que nous pourrions faire avec la Chambre”, a déclaré Trump. “Je pense que nous avons une très bonne chance de reprendre la Chambre. Nous allions perdre 15 à 25 sièges la dernière fois, [jusqu’à] ce que je m’implique. J’ai travaillé très dur.”

Source: The Epoch Times, le 21 mars 2021 – Traduction par Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021