C’est officiel: Durham enquête sur la campagne de Clinton - 1 Scandal
A ne pas manquer Politique

C’est officiel: Durham enquête sur la campagne de Clinton


Les tout derniers documents déposés par le conseiller spécial John Durham révèlent que les avocats de la campagne d’Hillary Clinton représentent désormais la source primaire de Christopher Steele, Igor Danchenko. Passons en revue la signification de ce fait.

Igor Danchenko, la principale sous-source de Christopher Steele, a été arrêté le 3 novembre 2021 pour avoir fait de multiples fausses déclarations à des fonctionnaires fédéraux lors de ses entretiens de 2017 avec le FBI. Il s’agissait notamment de mensonges sur les sources de Danchenko, ses voyages en Russie et ses contacts falsifiés avec Sergei Millian. Nous avons présenté l’acte d’accusation de Danchenko ici.

Notamment, l’avocat spécial John Durham prétend que l’une des véritables « sources » de Danchenko était Charles Dolan, Jr. (peut-être identifié pour la première fois par Aaron Mate), qui a occupé divers postes de direction pour élire Bill Clinton lors des campagnes de 1992 et 1996 et a été conseiller d’Hillary Clinton lors de sa campagne présidentielle de 2016.

L’implication de la campagne d’Hillary Clinton

Nous savons que la campagne d’Hillary Clinton a payé les dossiers Steele et le travail de Fusion GPS. Cela a été organisé par l’intermédiaire de leurs avocats (et des avocats du DNC) chez Perkins Coie – notamment Mark Elias et Michael Sussmann. Elias a quitté le cabinet cet été. Sussmann a été inculpé en septembre 2021 par le conseiller spécial Durham pour avoir fait de fausses déclarations concernant le canular Alfa Bank/Trump.

Il est très probable que la campagne de Clinton recevait des mises à jour sur le travail de Fusion GPS/Christopher Steele une fois qu’ils ont été engagés par Perkins Coie au printemps 2016. Après tout, c’est un travail que le client – la campagne Clinton – a payé. (Cela est cohérent avec le fait que la campagne Clinton – notamment Jake Sullivan – recevait des mises à jour par voie détournée sur le canular de l’Alfa Bank).


Si la campagne de Clinton était informée du travail de Fusion GPS, quelle est la probabilité que la campagne Clinton soit à l’origine du travail de Fusion GPS ? Après tout, c’était l’idée des Clinton de lier Trump et la Russie en premier lieu. Et des associés de la campagne de Clinton (Sidney Blumenthal) travaillaient à corroborer certaines parties du dossier.

En gardant cela à l’esprit, je vous laisse ce bout d’information fourni par le New York Times en septembre (c’est nous qui soulignons) qui suggère la complicité de la campagne de Clinton :

Certaines des questions que l’équipe de M. Durham a posées ces derniers mois – y compris à des témoins qu’elle a assignés à comparaître devant un grand jury, selon des personnes familières avec certaines des sessions – suggèrent qu’il a poursuivi une théorie selon laquelle la campagne de Clinton a utilisé Perkins Coie pour soumettre des informations douteuses au F.B.I. sur la Russie et M. Trump dans le but de susciter des activités d’enquête pour nuire à sa campagne de 2016.

Les derniers développements

En gardant ce contexte à l’esprit, passons en revue ce qui se passe dans l’affaire pénale de Danchenko. Il était initialement représenté par Chris Schafbuch et Mark Schamel. Le 6 décembre 2021, Stuart Sears a comparu au nom de Danchenko. Schafbuch et Schamel ont abandonné l’affaire.

Selon le dernier dépôt de Durham, Stuart Sears est un associé du cabinet d’avocats Schertler Onorato Mead & Sears. Notamment, le cabinet représente actuellement la campagne présidentielle 2016 « Hillary for America » (la « campagne de Clinton »), ainsi que plusieurs anciens employés de cette campagne, dans des affaires devant le conseiller spécial. »



Vous avez compris? Je vais développer:

La campagne d’Hillary Clinton et ses employés sont soumis aux « affaires du conseiller spécial ».

Durham remarque le conflit d’intérêt potentiel, informant la cour que le procès de Danchenko pourrait soulever les questions suivantes :

  1. la connaissance ou le manque de connaissance de la Campagne de Clinton concernant la véracité des informations dans les rapports de Fusion GPS provenant de Danchenko,
  2. la connaissance ou le manque de connaissance de la Campagne de Clinton concernant les méthodes de collecte et les sous-sources de Dancechenko,
  3. les réunions ou communications entre et au sein de la Campagne de Clinton, Fusion GPS, et/ou Steele concernant ou impliquant Danchenko.
  4. la connaissance ou le manque de connaissance de Danchenko concernant le rôle de la Campagne de Clinton et les activités entourant les rapports de Fusion GPS, et
  5. la mesure dans laquelle la Campagne de Clinton et/ou ses représentants ont dirigé, sollicité ou contrôlé les activités de Danchenko.

Durham soulève même la possibilité que des membres de la Campagne de Clinton soient appelés à témoigner au procès de Danchenko.


Pour cet observateur, il semble que l’implication de la campagne de Clinton dans le dossier était plus profonde que ce que l’on sait.

Traduction de The Reactionary par Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021