Environnement & Alimentation

Catastrophe environnementale : 3 millions de masques contenant du plastique sont jetés chaque minute

Ces gens parlent constamment de l’environnement, mais ils ne se préoccupent pas du tout de ce qui est incontestablement le premier danger pour l’environnement : le plastique.

Il y a deux ans, l’idée que tout le monde porterait des masques en public aurait semblé sortir d’un film de science-fiction. En 2021, les masques sont devenus la norme et non l’exception. En fait, des chercheurs ont découvert que 129 milliards de masques sont jetés chaque mois dans le monde.

Cela représente trois millions de masques à la poubelle chaque minute.

La grande majorité de ces masques jetés sont jetables et fabriqués en microfibres de plastique. Compte tenu de cet incroyable afflux de déchets plastiques, des chercheurs de l’université du sud du Danemark tirent la sonnette d’alarme sur l’impact potentiel de tous ces masques sur notre planète. Ils affirment qu’il est impératif que la société reconnaisse la menace environnementale potentielle que représentent les masques jetés, ajoutant que les gens doivent faire tout leur possible pour s’assurer que les masques sont éliminés correctement.

“Avec des rapports de plus en plus nombreux sur l’élimination inappropriée des masques, il est urgent de reconnaître cette menace environnementale potentielle et de l’empêcher de devenir le prochain problème de plastique”, écrivent les chercheurs dans la revue scientifique Frontiers of Environmental Science & Engineering.

Les masques jetables ne sont pas biodégradables et ne se décomposent pas complètement, ce qui signifie que de plus petites particules de plastique (micro et nanoplastiques) subsistent et finissent par se répandre dans l’écosystème local.


La production massive de masques en plastique depuis le début de la pandémie est comparable, par son ampleur, à la production de bouteilles d’eau en plastique. Cependant, même les bouteilles d’eau jetables sont accompagnées d’instructions et de conseils sur la manière de les jeter correctement. Les masques faciaux n’offrent aucune indication de ce type. Cela signifie que les gens sont beaucoup plus susceptibles de traiter les masques faciaux comme des déchets solides.

Selon les chercheurs, lorsque les utilisateurs ne se débarrassent pas correctement des masques en plastique, ceux-ci se retrouvent dans les océans et les systèmes d’eau douce voisins.

Des tonnes de microparticules (inférieures à 5 mm) peuvent ainsi apparaître en l’espace de quelques semaines. Pire encore, au fil du temps, ces particules deviennent de plus en plus petites et difficiles à détecter et à éliminer.

Les chercheurs ne peuvent pas déterminer dans quelle mesure les masques faciaux polluent l’environnement, tout simplement parce qu’il n’y a pas de données pertinentes disponibles. Toutefois, en se basant sur la compréhension qu’a la science moderne des autres débris plastiques, l’équipe pense qu’il est assez sûr de dire que les masques jetables accumulent et répandent probablement diverses substances chimiques et biologiques nocives dans l’environnement.

Alors, que peut faire le public face à tout cela ? Les chercheurs ont quelques suggestions. Tout d’abord, ils recommandent que chaque ville et village local installe des poubelles réservées aux masques. Ensuite, les responsables devraient établir des directives standardisées et les faire appliquer strictement pour gérer les déchets des masques. Il serait également utile que le plus grand nombre possible de personnes passent des masques jetables aux masques réutilisables. Enfin, ils recommandent le développement d’un masque jetable biodégradable.

Le plastique n’est certainement pas une matière dont nous avons besoin.

Via Study Finds – Sur Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci



1scandal.com © elishean/2009-2021