Canada: un projet de loi sur le contrôle et la censure d'Internet - 1 Scandal
Information

Canada: un projet de loi sur le contrôle et la censure d’Internet


La Canada serre de plus en plus la vis à ces citoyens. Le ministre du Patrimoine, Steven Guilbeault, présentera le tout premier projet de loi sur le contrôle d’Internet à être déposé au Parlement dans les «prochaines semaines».

«Mon travail consiste à assurer la sûreté et la sécurité de la population canadienne», a déclaré le ministre.

Guilbeault a révélé que le projet de loi déposé est la première étape dans la création d’un «environnement plus sûr pour toutes les personnes en ligne et pas seulement pour une poignée», réglementant le contenu blessant au-delà de ce qui est déjà couvert par le Code criminel, selon Blacklock’s Reporter.

«Avec le projet de loi que nous déposerons, peu importe que l’entreprise soit canadienne ou non», a déclaré Guilbeault. “Peu importe où l’entreprise est enregistrée ou où se trouvent ses serveurs.”

“Une fois qu’une publication est signalée, elle devra être retirée dans les 24 heures suivant son signalement”, a-t-il déclaré. “Il n’y a pas beaucoup de pays qui le font actuellement.”

«Je pense que ce sera un très bon remède à un certain nombre de problèmes, mais cela ne résoudra pas tout, a dit Guilbeault. “L’un des problèmes que j’ai appris, en regardant différents modèles, est que vous ne devriez pas essayer de tout régler dès le départ.”

Guilbeault a déclaré que le discours de haine sera “définitivement” censuré…  Il n’a pas précisé ce qu’il appelle “discours de haine”…

Guilbeault a également déclaré que le projet de loi contribuera à maintenir le «tissu social de notre société».


Guilbeault a déjà cité des sondages de la Fondation canadienne des relations raciales montrant que 93 pour cent des Canadiens «croient que les discours haineux et le racisme en ligne sont un problème» et 80 pour cent «veulent que les entreprises de médias sociaux soient tenues de supprimer tout contenu raciste ou haineux dans les 24 heures. “

Guilbeault a déclaré que “les conclusions de cette enquête sont claires. Le discours de haine n’a pas sa place dans notre société. Il est temps de lutter contre la haine en ligne. Les chiffres sont inquiétants, mais ils ne sont pas surprenants.”

Il a poursuivi: «Près de la moitié des Canadiens ont vécu ou vu du contenu violent et haineux en ligne. Les Canadiens veulent que nous agissions et c’est exactement pourquoi nous avons l’intention de présenter un projet de loi. et l’extrémisme violent, la pornographie juvénile et le partage non consensuel d’images intimes en ligne. “

Lorsqu’on sait que réfuter le discours officiel est automatiquement considéré comme discours dangereux, on se pose des questions.


Bientôt les Québécois vont troquer la Poutine pour des Nems à la chinoise…


D’après une info The Post Millennial


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021