Social & Finance

Canada: Pass vaccinal prolongé et menace d’amendes à ceux qui ne l’utilisent pas

La dictature du Canada devient de plus en plus tyrannique.

Après avoir prolongé l’utilisation du programme controversé de passeport vaccinal, le gouvernement canadien a menacé d’amendes ceux qui n’ont pas de passeport vaccinal, qui révèle le statut vaccinal d’une personne pour les voyages.

Bien que le gouvernement ait suspendu le mois dernier l’obligation de se faire vacciner contre le Covid pour les voyages, il a insisté pour que le programme ArriveCAN, plus controversé, reste en vigueur.

Les voyageurs internationaux et les Canadiens de retour au pays doivent utiliser l’application ArriveCAN pour communiquer leurs coordonnées, leurs informations de voyage et leur statut vaccinal COVID.

Le site Web d’ArriveCAN indique que tous les voyageurs seront toujours « tenus de soumettre leurs informations obligatoires dans ArriveCAN (application mobile gratuite ou site Web) avant leur arrivée au Canada ».

« Si vous ne soumettez pas vos informations de voyage et votre preuve de vaccination en utilisant ArriveCAN, vous pourriez être condamné à une amende de 5 000 dollars. »

« Tous les voyageurs ont toujours besoin d’un reçu #ArriveCAN valide dans les 72 heures précédant leur arrivée au Canada et/ou avant de monter à bord d’un avion ou d’un bateau de croisière à destination du Canada, quel que soit leur statut vaccinal », a tweeté l’Agence de la santé publique du Canada la semaine dernière.

« Le fait de ne pas compléter votre soumission ArriveCAN peut avoir un impact sur vos exemptions d’admissibilité, peut entraîner des amendes, et crée des temps d’attente plus longs pour tous ceux qui arrivent à la frontière. »

Le Parti conservateur a demandé le retrait de l’application, qui a été blâmée pour les retards dans les aéroports et les compagnies aériennes du Canada.

« Les Canadiens ont fait face à suffisamment de chaos dans les aéroports. Les libéraux doivent écouter la science et mettre fin à l’application ArriveCan « , a écrit Candice Bergen, chef intérimaire du CPC, sur Twitter lundi.

Malgré les plaintes des utilisateurs et les retards, le gouvernement canadien a prolongé l’utilisation d’ArriveCAN jusqu’au 30 septembre au moins.

 Reclaim The Net


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.