Information

Canada: L’Alberta supprime les données prouvant que 56% des décès de «non vaccinés» sont en fait des décès NOUVELLEMENT VACCINÉS


Les autorités de santé publique de la province canadienne de l’Alberta se sont dévoilées cette semaine lorsqu’elles ont supprimé des données incriminantes montrant qu’elles avaient manipulé et menti sur les statistiques du Covid-19.

Les responsables n’ont apparemment pas réalisé qu’ils l’avaient même fait jusqu’à ce que les membres du public remarquent que, selon les données, la plupart des décès dus au COVID surviennent chez des personnes qui ont été «vaccinées».

Il s’avère que pendant tout ce temps, le gouvernement a ignoré tous les événements indésirables, y compris les infections, les hospitalisations et les décès, qui surviennent dans les 14 jours suivant l’injection, quel que soit le nombre de doses.

Le gouvernement de l’Alberta a essentiellement admis qu’il utilisait cette norme frauduleuse depuis le début de la pandémie . En conséquence, toutes les blessures par piqûre et les décès survenus au cours des deux premières semaines suivant l’injection ont été regroupés avec les décès « non vaccinés ».

« En d’autres termes, toute personne infectée – hospitalisée – ou même décédée, dans les deux semaines suivant sa première, deuxième ou même TROISIÈME dose serait enregistrée comme un cas non vacciné », a rapporté The Gateway Pundit (TGP).

« Et maintenant, grâce aux données désormais supprimées, nous pouvons dire exactement combien de cas ont été frauduleusement manipulés en incluant par inadvertance le temps écoulé entre la dose et l’infection pour chacun des événements – et il s’avère que plus de la moitié des décès vaccinés ont été ajoutés aux non vaccinés.

Sur la base des données, nous savons maintenant que plus de 56 % de tous les décès liés au covid « enregistrés » sont survenus chez des personnes qui venaient d’être vaccinées. Et près de 90% se sont produits dans les 45 jours, ce qui est particulièrement remarquable car c’est la période pendant laquelle les jabs sont censés avoir le plus « d’efficacité ».

En ce qui concerne les hospitalisations, les chiffres sont similaires. Près de la moitié de tous les cas graves de « covid » enregistrés dans les données de l’Alberta sont survenus chez des personnes qui s’étaient fait injecter au cours des deux semaines précédentes. Un énorme 80% des hospitalisations se sont produites dans les 45 premiers jours après l’injection.

Les infections, c’est-à-dire des résultats de test «positifs» pas nécessairement accompagnés de symptômes réels, ont atteint 40% au cours des deux premières semaines après l’injection.

« Je suppose qu’il pourrait être possible que l’excès d’hospitalisations par rapport aux cas et de décès par rapport aux hospitalisations soit soumis à la priorisation des malades, mais je ne pense pas que cela compte vraiment », souligne Metatron sur son Substack.

« De toute façon, ce sont les malades qui avaient besoin de protection, pas les bien-portants ! Et si cela n’a pas amélioré [le] résultat pour les malades, alors à quoi ça sert exactement ? »

Gardez à l’esprit que ces mêmes normes corrompues sont la norme aux États-Unis et ailleurs. Presque tous les pays qui ont accepté l’escroquerie covid ont adopté une période d’attente de deux semaines après l’injection pour considérer qu’une personne vaccinée est vaccinée.

« On a longtemps supposé que les États-Unis et d’autres dans le monde avaient falsifié les données, tout comme le gouvernement canadien l’a fait », a rapporté TGP. « Si tel est le cas, c’est encore une autre violation des droits de l’homme à ajouter au rôle des procès de Nuremberg 2.0. »

Dans la section des commentaires, un lecteur a souligné que le test PCR n’est pas un outil approprié pour tester la présence d’une maladie. Le créateur du test l’a admis avant sa mort.

« Le test PCR n’est PAS approprié pour ce type de test, ils comptabilisent presque tous les types de décès comme un décès par COVID, aucune preuve que ce virus existe même », a écrit cette personne. « C’est pourquoi ils doivent faire ça. »

Les sources de cet article incluent :
TheGatewayPundit.com
NaturalNews.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

www.epitalon-sante.com

1scandal.com © elishean/2009-2022

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.