Californie USA: Une Ville veut se libérer de la Dictature Sanitaire - 1 Scandal
Paroles de témoins

Californie USA: Une Ville veut se libérer de la Dictature Sanitaire


Une ville de Californie s’est proclamée « République constitutionnelle », indépendante des ordres exécutifs émis par le gouvernement fédéral ou celui de l’État, pour protester contre les confinements, le port obligatoire de masques et les vaccinations obligatoires.

Lors d’une émission sur Fox News, Scott Thomson, le maire adjoint d’Oroville, en Californie, a présenté les grandes lignes de cette mesure, en déclarant :

« J’étais assis à l’hôtel de ville, et les obligations continuaient de se succéder. Comme vous le savez, cela a commencé par ‘deux semaines pour aplatir la courbe’, et il semble juste que la carotte continue d’être agitée devant nos visages pour juste un peu plus… et il semble que chaque mandat qui tombe, c’est une perte de liberté. »

Thomson a comparé la démarche d’Oroville à celle de San Francisco qui s’est déclarée « ville sanctuaire ».

« Nous sommes une république constitutionnelle, et nous voulons le déclarer », a insisté M. Thompson, précisant : « Nous ne nous séparons pas de la Californie, mais nous rappelons simplement aux dirigeants des autres villes que nous devons défendre nos droits. Nous sommes toujours une République constitutionnelle, ce qui signifie que nous avons des droits conférés par notre ‘créateur’, et nos fondateurs ont créé une république, qui était un génie, pour séparer les pouvoirs. »

Le vice-maire a ensuite expliqué :

« Je crois que dans le monde entier, mais surtout en Californie, que le tissu même de notre nation est à la croisée des chemins quant au degré d’autorité que nous laisserons au gouvernement », comparant cette lutte à une guerre.

« Je ne crois pas que quiconque gagne lorsque le gouvernement a plus d’autorité », a souligné M. Thompson, ajoutant que « chaque fois que vous perdez la liberté, il faut généralement un bain de sang pour la récupérer ».

« Nous recevons des menaces de perte d’argent pour notre ville, mais pour nous, et surtout pour moi, ils peuvent avoir leur argent ; nous voulons la liberté en Californie, nous voulons la liberté à Oroville, et c’est donc ce que nous défendons », a encore insisté M. Thompson.

Regardez :




Miroir sur Rumble :

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021