Big Tech censure des faits avérés sur les dangers du vaccin contre le covid - 1 Scandal
Information

Big Tech censure des faits avérés sur les dangers du vaccin contre le covid


La journaliste d’investigation Sharyl Attkisson a expliqué comment Big Tech – c’est-à-dire des plateformes comme Facebook et Twitter – “censure des informations factuelles et véridiques tout en propageant de fausses informations” sur les dangers et l’inefficacité des « vaccins » contre le coronavirus.

“Il est devenu extrêmement difficile, voire impossible, de trouver en ligne des informations véridiques sur les “injections covidiotes” qui n’aient pas déjà été «organisées» pour promouvoir un récit pro-vaccin. Pour cette raison, beaucoup tombent dans le piège des fausses nouvelles qui sont « faussement dépeintes par des propagandistes et des intérêts pharmaceutiques », prévient Attkisson.

57 scientifiques de 17 pays déclarent que les vaccins contre le covid sont dangereux

Attkisson a cité un article de 57 scientifiques de 17 pays mettant en garde contre les risques potentiels de vacciner le monde avec des vaccins qui manquent de tests de sécurité adéquats. Les auteurs de l’article, publié dans Authorea, ont demandé des réponses aux agences de santé internationales, aux autorités de réglementation, aux gouvernements et aux développeurs de vaccins.

Les auteurs ont écrit :

« Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, la course aux tests de nouvelles plates-formes conçues pour conférer une immunité contre le SRAS-CoV-2 a été endémique et sans précédent, conduisant à une autorisation d’urgence conditionnelle de divers vaccins. Malgré les progrès de la polychimiothérapie précoce pour les patients atteints de COVID-19, le mandat actuel est d’immuniser la population mondiale le plus rapidement possible. L’absence de tests approfondis sur les animaux avant les essais cliniques, et l’autorisation basée sur les données de sécurité générées au cours des essais qui ont duré moins de 3,5 mois, soulèvent des questions concernant la sécurité des vaccins.

« Étant donné le taux élevé d’apparition d’effets indésirables qui ont été signalés à ce jour, ainsi que le potentiel d’amélioration de la maladie induite par la vaccination, l’immunopathologie Th2, l’auto-immunité et l’évasion immunitaire, il est nécessaire de mieux comprendre les avantages et risques de vaccination de masse, en particulier dans les groupes exclus des essais cliniques. (source)

Les études médicales évaluées par des pairs font l’objet de censure

Mark Zuckerberg a décidé qu’une étude évaluée par des pairs identifiant les dangers pour la santé du port d’un masque facial ne serait pas autorisée sur la plate-forme Facebook.

L’article en question a été publié dans le très réputé Journal of the American Medical Association (JAMA), révélant que le fait de masquer les écoliers les expose à une consommation dangereusement élevée de dioxyde de carbone (CO2).


Selon “Dr.” Zuckerberg, cela ne peut tout simplement pas être une information vraie car cela va à l’encontre de ce que Tony Fauci a dit à un moment donné avant de faire volte-face à quelques reprises à ce sujet.

Facebook a décidé que tout média ou page qui partage cette étude JAMA “controversée” verra sa “distribution globale réduite” sur la plate-forme, ou “être restreinte d’une autre manière”.

Qualifiant l’étude de « fausses nouvelles », Facebook affirme que la seule forme acceptable de « science » qui peut être partagée sur la plate-forme est celle qui dit que les masques sont totalement sûrs et magiquement efficaces pour lutter contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19).


Une autre étude de l’ Université de Floride qui a identifié des agents pathogènes dangereux sur les masques faciaux des enfants est également interdite de partage sur Facebook car le Zuck n’approuve pas ses conclusions.


Désormais, lorsque des utilisateurs ou des pages tentent de partager l’un des deux articles, un avertissement apparaît des « vérificateurs de faits » de Facebook expliquant que la science évaluée par les pairs est un « canular » car elle n’est pas d’accord avec les opinions de Rochelle Walensky au CDC , Fauci, et d’autres pourvoyeurs de propagande qui travaillent au gouvernement.


Big Tech se prend pour le Dieu Covidiot de la la Couillonocratie milliardaires, personne n’est obligé d’adhérer à son club….!


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021