Bienvenue dans la Cafétéria Virtuelle d'Options Transhumaines - 1 Scandal
A ne pas manquer Opinion

Bienvenue dans la Cafétéria Virtuelle d’Options Transhumaines


Pire que les discussions de bistrots, la cafétéria virtuelle implique des positions qui bien que saugrenues, sont solidement argumentées. Nous avions eu la Terre plate, aujourd’hui c’est le sexe inexistant des bébés.

Le 31 mars, RT a publié un article intitulé « Au-delà de la farce»: CNN déclare qu’il n’y a «pas de critères de consensus» pour déterminer le sexe de l’enfant à la naissance. »

L’article a révélé à quel point les écrivains de CNN ont maintenant du mal à dire s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille à la naissance en regardant sous le lange.

Le journaliste de CNN, Devan Cole, est devenu si extrême qu’il a déclaré qu’il n’y avait « aucun critère consensuel pour attribuer le sexe à la naissance».

Certains d’entre nous ont trouvé cela étrange parce que nous pensions avoir fait partie d’un large consensus qui a embrassé 99,99% de l’humanité pendant la majeure partie de tous les millénaires, depuis l’époque des cavernes à aujourd’hui, et nous n’avons donc même pas réalisé de critères suffisants pour déterminer que le sexe manquait…. Pourtant, il était à peu près aussi universel que n’importe quel consensus ne l’avait jamais été à travers l’histoire humaine, et maintenant nous sommes soudainement informés qu’il n’existe même pas.

Il semble à ceux d’entre nous qui pensaient qu’il y avait encore un consensus sur ce qu’est un homme et ce qu’est une femme, que seule une minuscule composante de l’humanité libérale moderne trouve cela mystérieux.


Le mystère plus large est pourquoi ils pensent qu’il est possible que des gens puissent naître dans le «mauvais» corps ou pourquoi ils ne leur vient pas à l’esprit qu’il est beaucoup plus facile et plus probable que le logiciel psychique humain comporte un bug…!

Par exemple, la question de savoir comment il est plus correct, dans le grand schéma des choses pour un «homme» (bien que nous ne puissions bientôt plus utiliser légalement ce mot), de croire qu’il était vraiment censé naître dans un corps féminin parce qu’il a un esprit féminin et qu’un autre homme ou une femme, pourrait croire qu’il ou elle était vraiment censé(e) naître dans le corps d’un chat parce qu’il ou elle a un esprit félin?

Une femme de 20 ans affirme qu’elle est un chat né dans le mauvais corps

https://www.youtube.com/watch?v=rLmwLcLikXQ


Il y a un nom pour ce type de maladie. Cela s’appelle Dysphoria, et nous le savons depuis longtemps.

Cependant, ce n’est qu’au cours de la dernière décennie qu’il est devenu politiquement incorrect de croire à la dysphorie de genre. Apparemment, tout ce qui est humain peut devenir dysphorique, sauf le sexe.

En d’autres termes, vous pouvez être dysphorique en pensant que vous êtes un chat lorsque vous êtes clairement dans un corps humain, mais pas à propos de la croyance que vous êtes une femme alors que vous êtes clairement dans un corps masculin.

La société devrait-elle simplement accepter que quiconque croit être un chat est vraiment un chat de la même manière qu’elle insiste maintenant sur le fait que tout homme qui croit être une femme est vraiment une femme?

Il s’avère, cependant, que l’approche prétentieusement humaine de la réassignation chirurgicale du sexe ou de l’espèce ne donne souvent pas la pleine liberté d’être soi-même autant que certains patients de chirurgie de réaffectation l’espéreraient.

Le Catman, par exemple, n’a jamais atteint sa neuvième vie ni même sa troisième parce que ses deux premières et deux seules vies – en tant qu’humain, puis en tant que chat – se sont avérées être des existences si malheureuses qu’il s’est mis une balle dans la tête. Qui aurait pu deviner qu’il pourrait y avoir des problèmes plus profonds? Était-ce vraiment plus utile de jouer le jeu en lui faisant subir une intervention chirurgicale pour le faire ressembler à ce à quoi il pensait qu’il devrait ressembler?

Il ne s’agit pas non plus d’une anomalie unique en un siècle. Cela arrive aux deux sexes dans n’importe quel pays à tout moment:

Il s’avère parfois qu’une «personne» soit à la fois transespèce et transgenre – comme l’homme qui savait qu’il était vraiment une chienne :

Le simple fait de changer l’identité ou de genre, n’a pas résolu les problèmes de cet ex-homme. Ils ont proliféré.

Bien sûr, ce cas inhabituel de l’homme qui est devenu une femme, qui est devenue une chienne, s’est produit à Los Angeles, donc ce n’est pas comme si cela se démarquait …! Il n’est même pas original, il y en a beaucoup comme lui, et de différentes races …

James Kaz, un homme de 37 ans s’identifie comme étant un chien, il aboie après les gens et mange de la nourriture pour chien. Il affirme qu’il ne s’est jamais senti être un humain dans son corps et qu’il a préféré être un chien depuis son enfance.

Il vit en Floride et prétend qu’il est un chiot humain et il lèche ses amis et aboie sur des inconnus.

James dit qu’il ne pouvait jamais se rapporter à quoi que ce soit d’humain et ne se sentait lui-même qu’après avoir changé sa personnalité en chien. Gérant de magasin de profession, il a fréquenté plusieurs communautés de chiots (humains) sur Internet et certains de ses amis à l’esprit ouvert l’ont aidé à passer du statut d’homme à celui de chien.

L’homme s’identifie maintenant comme un chien et est très heureux de sa nouvelle personnalité. Il mange des biscuits pour chiens et porte des objets avec sa bouche …


Attendez, attendez …

Il y a d’autres personnes comme lui? Il s’avère que l’identification en tant que chien n’est pas vraiment un nouveau concept, mais est en fait plus populaire que nous ne l’imaginions! Beaucoup d’êtres humains s’identifient comme des chiens.

Holly et Phillip rencontrent un chiot humain dans leur émission

https://www.youtube.com/watch?v=gHttU1Baymo

Mais ce n’est pas tout, nous avons aussi les Otherkin.

Il y a des gens qui ne s’identifient pas totalement ou partiellement à l’espèce humaine. Elles pensent que leur identité a plus à voir avec un animal, des êtres mythologiques ou des personnages fantastiques.

Les otherkin forment une communauté d’individus. Ils croient que leur identité est non humaine, c’est-à-dire qu’ils sentent que leur esprit et/ou leur corps sont des êtres mythologiques, des entités incorporelles ou d’autres animaux. Dans ce bestiaire, on retrouve, par exemple, les anges, les vampires, les dragons, les lions, les renards, les elfes, les extraterrestres, entre autres identités.

Les membres de la communauté otherkin sont en relation les uns avec les autres et avec le reste du monde d’une manière différente, en fonction de leur identité perçue. Ils ont aussi des rites d’initiation spécifiques. Et parce qu’ils sont otherkin, ils souffrent d’abus et de discriminations qui peuvent conduire à certains troubles psychologiques.

L’attitude des otherkin dépend dans une large mesure de l’identité qu’ils adoptent. Ceux qui se considèrent comme des elfes sont allergiques au fer, ceux qui se croient vampires sont irrités par la lumière du soleil. D’autres otherkin qui se considèrent comme des animaux prétendent être plus empathiques et connectés à la nature, précisément à cause de leur instinct animal.

Certains poussent à l’extrême leur désir de ressembler à l’être mythologique ou à l’animal auquel ils s’identifient.

Par conséquent, ils subissent une chirurgie plastique pour modifier leur corps. Tous dans le but d’approcher l’apparence idéale de l’identité qu’ils ont adoptée. Ainsi, certains liment leurs dents pour qu’elles ressemblent à des crocs, et d’autres taillent le bout de leurs oreilles pour ressembler à un elfe.

Les otherkin communiquent en particulier par le biais d’Internet.

Il existe de nombreux sites et forums de cette communauté sur Reddit, Tumblr, Facebook, etc. La communauté otherkin est extrêmement grande, plus qu’il n’y paraît, et elle est très présente sur le net. Il existe une multitude de sites Web avec des articles informatifs pour sensibiliser les autres à la communauté des otherkin. Il y a même des magasins qui vendent des produits commerciaux destinés à cette communauté.

Les otherkin ne connaissent pas toujours l’existence de leur autre identité.

Ils ne sont pas conscients de leur état jusqu’à ce qu’ils soient initiés par d’autres otherkin, ce processus étant connu sous le nom d’éveil… Parce que n’importe qui, potentiellement otherkin, peut se réveiller d’un jour à l’autre ou au cours d’un processus de plusieurs mois, voire des années.

Bien des otherkin, avant de “s’éveiller”, se retrouvent dans une situation difficile ou une morosité existentielle, ne sachant pas quelles sont les causes de leurs afflictions. Ainsi, la reconnaissance de leur identité en tant qu’otherkin peut devenir une libération personnelle. C’est pourquoi ils se sentent très à l’aise d’adopter l’apparence et les attitudes de la créature à laquelle ils s’identifient..

Conclusion

Nous pouvons donc supposer aujourd’hui que dans la Cafétéria Virtuelle d’Options Transhumaines de demain, les journalistes de CNN seront à même de postuler qu’il n’y a aucun critère de consensus pour déterminer l’espèce d’un bébé à sa naissance…

Demain, il se pourrait très bien que votre bébé soit un chien, un chat, un vampire ou un elfe…


Soyez-en conscient, nom d’un chien !  Pardon… nom d’un individu non-identifié…  (Je ne vais quand même pas risquer la prison à vie pour un article sur le net !)


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021