Biden a gelé le budget du Fonds Accords d'Abraham destiné à renforcer les liens commerciaux au Moyen-Orient - Scandal
Politique

Biden a gelé le budget du Fonds Accords d’Abraham destiné à renforcer les liens commerciaux au Moyen-Orient


L’enthousiasme entourant les accords d’Abraham, en particulier les relations apparemment florissantes entre Israël et les Émirats arabes unis, semble avoir pris du recul suite aux informations selon lesquelles aucun des projets économiques promis par les États-Unis dans le cadre des accords n’a pas décollé.

Selon le quotidien en hébreu Globes, bien qu’elle semble soutenir les accords, l’administration Biden est réticente à allouer un budget au Fonds Accords d’Abraham. Le fonds est un engagement de 3 milliards de dollars des États-Unis pour développer une initiative destinée à promouvoir la coopération économique régionale au Moyen-Orient dans le cadre des accords.

L’administration Biden n’a pas encore remplacé le rabbin Aryeh Lightstone, que Trump a choisi pour diriger le Fonds Accords d’Abraham et qui a quitté son poste en janvier.

Selon Globes, des sources israéliennes ont confirmé qu’un haut responsable américain anonyme a confirmé que le fonds était gelé pour une durée indéterminée.

L’un des obstacles potentiels à l’implication financière américaine dans les accords est l’accent mis par Biden sur les problèmes intérieurs, en particulier les dépenses gouvernementales massives et continues à la suite de la réponse à la pandémie de coronavirus.


Les tensions sont également montées entre le nouveau gouvernement israélien et les Émirats arabes unis.

Bien que le récent voyage du ministre des Affaires étrangères et Premier ministre suppléant Yair Lapid – le premier d’un ministre israélien – ait été qualifié de positif par le gouvernement, le chef de Yesh Atid a apparemment irrité certains hommes d’affaires émiratis lorsqu’il ne les a pas rencontrés.

Un autre point de division potentiel est la question de l’appel d’offres pour la privatisation du port de Haïfa ainsi que l’accord avec Europe-Asia Pipeline Co. (EAPC) pour acheminer le pétrole des Émirats arabes unis vers l’Europe.

Voir le pdf : Israël Privatisation de l’Old Haïfa Port : les accords d’Abraham …


Des sources diplomatiques des Émirats arabes unis ont révélé qu’elles s’attendaient à ce qu’Israël – malgré son nouveau gouvernement de coalition – respecte les engagements de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu.


Photo de présentation : Un Boeing 787-9 “Dreamliner” d’Etihad Airways arbore des drapeaux israéliens et émiratis après son atterrissage à l’aéroport israélien Ben Gourion.


Ynet


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021