Australie: Un député exhorte les citoyens à se soulever contre l’autoritarisme avant qu’il ne soit trop tard - 1 Scandal
Social & Finance

Australie: Un député exhorte les citoyens à se soulever contre l’autoritarisme avant qu’il ne soit trop tard


Le député du Queensland George Robert Christensen a exhorté des millions de citoyens à se lever et à s’opposer aux restrictions autoritaristes du Covid avant qu’il ne soit trop tard.

S’exprimant devant le Parlement mercredi, Christensen a déclaré que les premiers ministres australiens étaient « ivres de pouvoir » et « essayaient de se surpasser les uns les autres ».

« La peur est la justification de choix pour la coercition et le contrôle, les Australiens non vaccinés étant de plus en plus diabolisés, ostracisés et éradiqués socialement », a averti Christensen.

Pour en savoir plus sur Christensen, son vote historique contre son propre parti et les restrictions supplémentaires en matière de confinement, consultez 7news.com.au :

Le gouvernement Morrison a évité de justesse un embarras au Parlement après que le LNP du Queensland George Christensen ait traversé le plancher mercredi.

M. Christensen a voté avec l’opposition contre le projet de loi du gouvernement visant à apporter des modifications aux lois sur les recours collectifs.




« La solution », a souligné l’ancien journaliste, « est une redécouverte de la dignité humaine, accompagnée – et je ne dis pas cela à la légère – de désobéissance civile ».

Lisez la transcription du discours du député ci-dessous :

Les régimes totalitaires responsables des atrocités les plus odieuses du 20e siècle – pensez à Staline, Mao, Hitler, Pol Pot – ils n’en sont pas arrivés là du jour au lendemain.

Ils ont utilisé la peur pour contrôler. Ils excluaient les personnes « sales », doucement au début. Ils ont justifié l’exclusion. Ils sont passés à des exclusions plus dures et ont fini par éliminer les gens soit socialement, soit physiquement.

Au 21e siècle, les premiers ministres des États australiens suivent ce chemin familier en essayant de se surpasser les uns les autres, ivres de pouvoir, en mettant en place leurs propres États policiers en matière de biosécurité, avec un apartheid médical.

Malheureusement, nous avons permis cette situation en refusant de les maîtriser – pire, en fournissant les données des registres de vaccination australiens qui sous-tendent cet apartheid médical.

La peur est la justification de choix pour la coercition et le contrôle, les Australiens non vaccinés étant de plus en plus diabolisés, ostracisés et éradiqués socialement.

Dans le Queensland, le premier ministre a tweeté que les personnes non vaccinées déclenchaient des alertes – pas seulement une, mais 22.

Les médias, les politiciens et les bureaucrates de la santé affirment tous que le Covid-19 est désormais une pandémie de personnes non vaccinées, mais rien ne justifie une telle diabolisation.

Dans une étude allemande, 55 des patients symptomatiques de plus de 60 ans étaient entièrement vaccinés. Gibraltar, où les 34 000 résidents sont entièrement vaccinés, enregistre 60 nouveaux cas par jour.

La voie totalitaire, celle sur laquelle nous sommes incontestablement engagés, ne s’est jamais bien terminée.

La solution est la redécouverte de la dignité humaine, accompagnée – et je ne le dis pas à la légère – de la désobéissance civile.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021