9 000 travailleurs de New York en congé sans solde pour refus de VAX - 1 Scandal
Social & Finance

9 000 travailleurs de New York en congé sans solde pour refus de VAX


Environ 9 000 travailleurs de la ville de New York, dont des pompiers et des policiers, ont été placés en congé sans solde lundi pour ne pas s’être conformés à l’obligation de vaccination du maire Bill de Blasio contre le COVID-19.

« Neuf mille personnes [ont été] placées en congé sans solde aujourd’hui », a déclaré lundi aux médias Mitch Schwartz, porte-parole du bureau de M. de Blasio.

« Les autres sont à différentes étapes de l’examen de leurs demandes d’adaptation. Ils peuvent être au travail. »

Les données publiées par le bureau du maire dimanche soir indiquent qu’environ 22 800 travailleurs municipaux ne sont pas vaccinés. À peu près au même moment, M. de Blasio a écrit sur Twitter que « plus de la moitié des travailleurs qui n’ont pas encore été vaccinés ont soumis des demandes d’exemption et ces demandes sont en cours de traitement. »

Un jour plus tôt, le maire démocrate avait confirmé que 91 % des employés municipaux avaient été vaccinés samedi soir, soit un bond d’environ 8 % par rapport à la veille.

À partir d’aujourd’hui, les employés de la ville qui n’ont pas reçu au moins une dose du vaccin contre le COVID-19 seront mis en congé, ce qui suscitera des inquiétudes quant à la pénurie de pompiers, de personnel médical et de policiers.

M. De Blasio a toutefois déclaré lors d’une conférence de presse lundi que l’obligation de vaccination n’avait pas entraîné d’interruption de service dans les bureaux de la police, des pompiers ou des services d’assainissement de la ville. Un grand nombre d’employés se sont fait porter pâle, a-t-il dit.


« Nous avons toutes les raisons de croire qu’il y a beaucoup de gens qui prétendent être malades et qui ne le sont pas, et ce n’est pas acceptable. La chose à faire est donc de faire ce qu’il faut. Venez travailler, protégez les gens comme vous avez prêté serment de le faire », a déclaré M. de Blasio lundi.

Le chef des pompiers de la ville de New York, Daniel Nigro, a déclaré que l’augmentation des appels pour cause de maladie est « liée aux protestations contre l’obligation vaccinale, c’est évident. »

Il a ajouté :

« Généralement, 200 personnes viennent dans notre bureau médical chaque jour, dans cette dernière semaine, c’était 700 par jour. La plupart, la majorité d’entre eux, ne sont pas vaccinés. C’est totalement inacceptable. »

Le commissaire de la police de New York, Dermot Shea, a déclaré lors de la conférence de presse que son agence avait un taux de vaccination de 85 % à partir de lundi.

« Les membres du département de la police ont répondu à cette [obligation de vaccination], ils sont venus travailler comme ils le font toujours et il n’y a littéralement aucun effet sur le service à ce stade », a déclaré Shea.

Contrairement aux propos de M. de Blasio, les responsables de plusieurs syndicats ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce que des services soient fermés en raison de l’obligation vaccinale et du manque de personnel.



Il n’est « pas tout à fait clair combien de compagnies de pompiers seront fermées » lundi en raison de l’obligation vaccinale, a déclaré Andy Ansbro, le président du syndicat Uniformed Firefighters Association, dans des remarques accessibles au public.

« Nous sommes ici aujourd’hui à cause d’une obligation qui a été imposée aux, vous savez, à nos membres, mais aussi à tous les employés de la ville de New York à qui l’on a donné neuf jours pour prendre une décision qui va changer leur carrière ou s’ils peuvent ou non se faire vacciner », a-t-il ajouté. « Et nous allons vivre avec les séquelles de cette situation dès maintenant ».

Pendant ce temps, la représentante Nicole Malliotakis (R-N.Y.), qui représente des zones de la ville de New York, a averti que 26 casernes de pompiers ont cessé leurs activités samedi en raison de la vaccination obligatoire.

« À 7h30 ce matin, 26 stations du FDNY, dont cinq dans mon district, ont fermé en raison de la décision du maire de Blasio de mettre au chômage les pompiers non vaccinés », a déclaré Mme Malliotakis dans un communiqué du 30 octobre.

Le service d’incendie de la ville de New York et le bureau de M. de Blasio n’ont pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.


Traduction de The Epoch Times par Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021