27 pilotes de l'US Air Force démissionnent suite à l'obligation de vaccination - Scandal
Social & Finance

27 pilotes de l’US Air Force démissionnent suite à l’obligation de vaccination


Vingt-sept pilotes en service actif de l’US Air Force ont démissionné de leurs commissions pour inconstitutionnalité du mandat du secrétaire à la Défense Lloyd Austin exigeant que tous les membres des forces armées reçoivent immédiatement un vaccin contre le Covid-19.

L’exode a commencé le 27 août, avec 12 pilotes de la 1 ère Escadre de chasse à Joint Base Langley-Eustis, Virginie, soumettant à leur commandant des lettres de démission quelques heures seulement après avoir reçu un message texte à 04h00 leur demandant de se soumettre à vaccinations obligatoires contre le Covid-19 avant 10h00 le même jour.

On ne sait pas si les pilotes ont collaboré avant de démissionner, mais les 12 démissions ont été remises dans un délai de 90 minutes.

Un officier, un pilote de F-22 Raptor âgé de 29 ans, a déclaré à propos de la situation:

«Nous subissons des examens physiques de routine et devons respecter des normes de condition physique rigoureuses pour rester en service de vol. Je pense qu’il est prudent de dire que tous les pilotes de l’Air Force sont en bonne condition physique. Nous devons supporter le stress extrême de la force G sur notre corps. Il n’y a aucune raison que nous risquions de contracter le Covid-19 ou que nous en tombions malades. Je sais que je ne suis pas le seul à rejeter ce tir potentiellement dangereux et totalement non testé.

Des pilotes d’autres bases aériennes l’ont apparemment rejoint par solidarité.


Un jour plus tard, 15 pilotes du 2 nd Bomb Wink à Barksdale, en Louisiane, ont remis des lettres de démission après avoir, eux aussi, reçu l’ordre d’obtenir le jab. Les ordres indiquaient explicitement que tout officier refusant une vaccination contre le Covid-19 perdrait son statut de vol et ferait l’objet de mesures disciplinaires, y compris un éventuel renvoi déshonorant du service.

Un pilote de la 2 e Bomb Wing a déclaré à RRN que lui et ses collègues pilotes étaient entrés dans le bureau de leur commandant et avaient déposé les lettres de démission sur son bureau. Il a ajouté que les aviateurs et les équipes de maintenance – des personnes enrôlées qui ne peuvent pas simplement démissionner du service – sont également furieux de l’exigence de vaccination obligatoire.


Plusieurs d’entre eux, a-t-il déclaré à RRN, ont envoyé des lettres de détresse demandant un licenciement anticipé de l’Air Force, principalement parce qu’ils n’ont pas confiance en un vaccin qui a tué des milliers de personnes en bonne santé, militaires et civils.

“Ce n’est que le commencement. Nous serons beaucoup plus nombreux à tourner dans nos ailes », a-t-il déclaré.

RRN fournira des détails supplémentaires sur ce sujet au fur et à mesure de son développement.



RRN


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021