Biotechnologie & Santé

22% des vaccinés de moins de 50 ans développent une nouvelle maladie


L’organisation critique de Robert F. Kennedy « Children’s Health Defense » a commandé des enquêtes auprès d’un institut d’études de marché pour connaître, entre autres, les conséquences de la campagne de vaccination Covid au sein de la population américaine.

Le résultat donne à réfléchir : c’est justement chez les personnes de moins de 50 ans, qui n’ont rien à craindre du Covid-19, que 22% ont été diagnostiqués avec une nouvelle maladie peu après l’injection.


L’institut d’études de marché John Zogby Strategies a mené deux enquêtes : La première, avec 1.038 participants, s’adressait aux adultes de tous âges, la seconde, avec 829 participants, se concentrait sur les personnes âgées de 18 à 49 ans.

Les résultats de la première enquête étaient déjà inquiétants : Sur les 1.038 participants, 67% avaient été vaccinés au moins une fois. Parmi ces vaccinés, 15% ont déclaré avoir été diagnostiqués avec une nouvelle maladie quelques semaines ou mois après l’injection.

Ce sont surtout les jeunes personnes interrogées qui ont été touchées – chez les personnes âgées de 18 à 29 ans, la proportion était la plus élevée avec 30%, chez les personnes âgées de 30 à 49 ans, elle était de 23%.

Parmi les personnes âgées de 50 à 64 ans, seuls 5% ont reçu de nouveaux diagnostics, contre 4% chez les personnes de plus de 65 ans.

Les Afro-Américains (21%) et les Hispaniques (32%) ont été beaucoup plus souvent diagnostiqués avec de nouvelles maladies que les Blancs (7%), selon l’enquête.

Les nouvelles maladies mentionnées par les personnes interrogées coïncident avec les effets secondaires des vaccins : les caillots sanguins ont été le plus souvent cités, suivis par les crises cardiaques, les lésions hépatiques, les embolies et les accidents vasculaires cérébraux.

67% des vaccinés interrogés ont continué à penser que la vaccination était une bonne décision, 24% ont déclaré être neutres et 10 pour cent ont regretté leur décision.

En fait, il a également été demandé si de nouvelles maladies étaient apparues dans leur propre entourage après la vaccination.

26% des personnes interrogées l’ont confirmé.

Une fois encore, ce sont surtout les jeunes répondants qui ont déclaré connaître des personnes ayant reçu de nouveaux diagnostics après l’injection.

Les maladies observées étaient similaires : les caillots sanguins, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies auto-immunes, les embolies pulmonaires et les crises cardiaques étaient les plus fréquemment mentionnés.

Les plus jeunes plus touchés par les effets secondaires !

L’enquête menée auprès des personnes âgées de 18 à 49 ans a confirmé ce qui était déjà apparu dans la première enquête : la proportion de personnes souffrant de nouvelles maladies après avoir été vaccinées y était nettement plus élevée.

Sur les 829 personnes interrogées, 62% étaient vaccinées. Parmi eux, 22% ont été diagnostiqués avec une nouvelle maladie peu après l’injection.

Ces maladies ont été le plus souvent citées :

  • 21% ont indiqué des maladies auto-immunes
  • 20% de caillots sanguins
  • 19% attaque cérébrale / embolie pulmonaire
  • 17% lésions du foie / thromboses des jambes / infarctus du myocarde
  • 15% cycle menstruel perturbé / syndrome de Guillain-Barré / paralysie de Bell
  • 47% ont déclaré que la maladie avait été légère, 43% qu’elle avait été grave et 10% des personnes touchées ne sont toujours pas guéries.

En outre, 30% des personnes interrogées connaissent dans leur entourage des personnes qui ont été diagnostiquées avec une nouvelle maladie après avoir été vaccinées.

Parmi les personnes de moins de 50 ans, 58% pensaient malgré tout que la vaccination était encore une bonne idée, 28% étaient neutres et 14% regrettaient l’injection.

Il n’y a pas forcément de lien de cause à effet avec la vaccination pour les nouveaux diagnostics mentionnés ; le fait que les effets secondaires possibles coïncident avec ceux qui surviennent le plus souvent après les injections expérimentales de gènes devrait toutefois attirer l’attention.

La proportion élevée de jeunes personnes touchées, pour lesquelles le Covid-19 n’a jamais représenté un danger notable, montre une fois de plus que la vaccination générale de la population était pour le moins une négligence grave.

Alors que les indices d’effets secondaires fortement sous-déclarés ne cessent de s’accumuler dans le monde entier, les preuves tangibles de l’efficacité prétendue du vaccin font toujours défaut…

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

Tous les effets du vieillissement ont une cause commune :

Le raccourcissement de vos télomères.  

L'Epitalon provoque la production par la glande pinéale d'une enzyme qui reconstruit donc rallonge les télomères....

www.epitalon-sante.com

 

1scandal.com © elishean/2009-2022


Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.