2021 sera-t-elle l'année des Puces? - Scandal
Biotechnologie & Santé

2021 sera-t-elle l’année des Puces?


Alors que le Pentagone présente une puce à insérer sous la peau pour détecter le Covid-19, Bill Gates propose des implants à micropuce télécommandés sans fil pour contrôler les naissances. Bienvenue dans un monde où votre corps ne vous appartient plus…

Le Pentagone a créé un implant sous-cutané, qui serait capable de détecter le présence du Covid chez les personnes n’ayant aucun symptôme. L’armée, qui espère ainsi «changer la donne», assure qu’il ne s’agit pas de «suivre chacun de vos mouvements».

«Nous poussons la communauté scientifique à trouver des solutions qui peuvent ressembler à de la science-fiction. Et nous sommes disposés à prendre des risques avec des investissements à haut risque qui pourraient ne pas fonctionner. Mais s’ils fonctionnent, nous pouvons complètement changer la donne», soutient ainsi le colonel Matt Hepburn, un médecin spécialiste des maladies infectieuses, qui a passé des années au sein de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), la discrète agence de recherche et développement des nouvelles technologies de l’armée américaine.

Ce ne sera pas un moyen de suivre vos mouvements

«C’est un capteur. Cette minuscule chose verte là-dedans, vous la placez sous votre peau et ce que cela vous dit, c’est qu’il y a des réactions chimiques à l’intérieur du corps qui signalent que vous allez avoir des symptômes demain. C’est comme un voyant sur une voiture qui vous prévient de “vérifiez le moteur”», explique Matt Hepburn en présentant le prototype aux journalistes.

Conscient des interrogations légitimes sur le viol de la vie privée qu’implique un tel implant, le responsable de la DARPA a tenté de se montrer rassurant.


«Ce n’est pas la puce gouvernementale tant redoutée qui viserai à suivre chacun de vos mouvements, mais un gel ressemblant à un tissu conçu pour tester en permanence votre sang», a-t-il rajouté sans s’appesantir sur le sujet.

Le DARPA affirme également avoir créé un filtre, qui installé sur une machine à dialyse serait capable d’éliminer le Covid-19 de votre sang.

«Vous faites passer le sang de quelqu’un à travers ça. Cela élimine le virus et réintroduit le sang», explique Matt Hepburn, précisant avoir testé le procédé avec succès sur une patiente, la femme d’un militaire.

Bill Gates propose une technologie sans fil qui permet à la puce télécommandée de désactiver ou d’activer à volonté la capacité d’une femme à concevoir.

Bien sûr, avec la technologie à distance financée par des fanatiques de la dépopulation eugéniques, les premières questions devraient toujours être: «la capacité de concevoir par la volonté de qui?»


Ce serait l’antithèse complète de l’autonomisation des femmes ou du «droit de la femme de choisir» – n’est-ce pas?

Le cryptage est supposé être si sûr que les cyber-pirates ne peuvent pas entrer par effraction – cela signifie que vous aussi, vous ne pouvez pas changer l’information transmise à votre super puce…!


Le test bêta de la puce de contrôle des naissances commencerait vers la fin de cette année. En effet, des volontaires humains seront recherchés pour des tests de puces en conditions réelles. La fondation Bill Gates et Melinda a financé la recherche et le prototype est prêt pour les tests.

De nombreuses sources accusent Bill Gates d’avoir lancé la pandémie, planifié la vaccination de la population mondiale, voire organisé un génocide sanitaire et un puçage généralisé des habitants de la Terre.

Certaines affirmations sont vraies : la fondation Gates a bien un poids considérable dans l’Organisation mondiale de la santé, ce qui lui vaut des critiques, et soutient par ses financements des programmes de santé de son choix, comme la vaccination. Elle finance également des recherches technologiques parfois hybrides pour procéder au suivi de vaccination dans les pays les plus pauvres.

La fondation Gates est l’acteur non étatique le plus puissant de la planète.

Si la fondation Gates était un Etat, selon les données de la Banque mondiale, elle serait le 91e plus riche du monde. Elle est par ailleurs, devant les Etats-Unis, le principal financeur de l’alliance GAVI, l’Alliance pour les vaccins.


Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos et promoteur de la grande Réinitialisation (the great reset), nous explique le projet d’implantation de puces électroniques chez l’être humain.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021